Publié dans top 5

Top 5 : l’origine de 5 fêtes catholiques

L’Halloween s’en vient à grands pas. Du temps d’avant ma conversion, c’était ma fête préférée, en raison des couleurs et des décorations. Bon, je suis un peu vendu à la saison aussi. Le mois d’octobre est mon préféré. Donc voici un top 5 sur l’origine de fêtes du calendrier catholique. J’ai puisé mes références sur le site Parents Momes

Jour de l’an

Aussi appelé la St-Sylveste, il s’agit de la première journée de l’année ! La veille, bon nombre de personnes se réunissent pour célébrer son arrivée. Selon le site Parents Momes, pour les Romains, janvier est lié à la divinité Janus, dieu des portes et des commencements. Le nom du mois est inspiré du nom de la divinité. Janus avait deux visages : un vers le futur, l’autre vers le passé. Ils fêtaient donc, le Nouvel An en janvier. Mais ce n’était pas la seule date qui était utilisée pour le changement d’année. À l’époque de Charlemagne, c’était le 25 décembre. Pour d’autres, c’étaient à Pâques.

Ce n’est qu’en 1622 que la date a été fixée au premier janvier, tel qu’on le connaît aujourd’hui. Pourquoi cette date? Le Pape de l’époque voulait simplement unifier le calendrier des fêtes religieuses catholique. Je me souviens, au secondaire, je crois, qu’on disait que le jour de l’an a déjà été le premier avril! Le changement de date pour le 1er janvier serait à la naissance du poisson d’avril! Je ne sais pas si c’est fondé, par exemple.

Par contre, dans d’autres religions, les calendriers sont fondés sur le cycle de la lune et non du soleil comme le calendrier grégorien. Par exemple, le Nouvel An chinois se fête quelque part entre le 20 janvier et le 18 février de chaque année. Pour les Tibétains la date change chaque année, tout comme c’est le cas dans l’Islam. Le calendrier islamique et toutes les dates importantes décalent de plus ou moins 10 jours par rapport à l’année précédente. En 2017, la nouvelle année est arrivée le 22 septembre. L’an prochain, ce sera autour du 10 septembre. Pour les juifs, le Nouvel An se fête en septembre ou en octobre, tout dépendant de l’année. Bref, dans l’ensemble on se fie au calendrier grégorien pour simplifier les relations entre les sociétés, mais chaque personne à son calendrier religieux pour ce qui concerne la vie spirituelle.

Saint-Valentin

Le 14 février de chaque année, c’est la fête des amoureux. Mais ce n’est pas toutes les religions qui la célèbrent. Non, pour certains, l’amour c’est au quotidien, pas une journée dans l’année. Beaucoup aussi refusent de la célébrer à cause de son aspect commercial. Ils n’ont pas tort.

Mais d’où vient la Saint-Valentin? Quelles sont ses origines? Je crois que la version la plus connue est celle d’un prêtre chrétien du nom de Valentin. Selon l’histoire, il célébrait des mariages en cachette au temps des Romains et qui serait mort un 14 février. Son nom est associé à la date à cause de cette histoire. Il y aurait d’autres versions, mais je ne connais pas leurs fondements.

La Saint-Valentin se fête différemment dans le monde. Dans l’islam, elle n’existe pas, comme beaucoup d’autres fêtes du calendrier grégorien. En Europe, elle est célébrée qu’entre amoureux. Ici, en Amérique du Nord, les enfants et les adultes participent à la fête selon différentes variantes. Elle peut être familiale, mais aussi fêtée qu’en amoureux, selon la situation. On peut aussi donner des cartes et présents aux gens en dehors de la famille. L’amour a un sens beaucoup plus large que le terme restreint entre deux adultes. Au Japon, il s’agit d’une fête commerciale, tout comme en Amérique. La différence, seules les femmes offrent des chocolats aux hommes, amoureux, membre de la famille ou collègue de travail. Par contre, les hommes ont le tour un mois plus tard, soit le 14 mars!

Pâques

Une autre fête par excellence pour offrir du chocolat! Du moins en Amérique. Les traditions varient d’un pays à l’autre. Les dates sont différentes chaque année, mais toujours au printemps. Il s’agit de la seule fête catholique qui se base sur la lune, soit le premier dimanche après la première pleine lune du printemps. Ce qui fait que cette fête est au début du printemps, alors que parfois, elle se fête tard en avril.

Il y a deux principales fêtes liées aux Pâques. Celles des Juifs et celles des chrétiens. La Pâque juive (il n’y a pas de «s» ici) est un rappel de l’Exode de Moïse lorsqu’il s’est enfui d’Égypte suivit de Pharaon. L’épisode de la séparation des eaux de la mer morte, ça vous dit quelque chose? C’est ce que les Juifs célèbrent!

Les chrétiens, quant à eux, fêtent la résurrection de Jésus trois jours après sa crucifixion. Pâques se référent donc à un renouveau dans la vie. Le printemps qui se réveille. La vie sur la mort, etc.

Halloween

C’est la fête que l’on fêtera la semaine prochaine! Mais connaissez-vous l’origine de cette fête?

À la base, il s’agit d’une fête celtique. Hey oui! Car en Irlande, le calendrier celte se terminait le 31 octobre et que la nuit du 31 octobre au 1er novembre était la nuit du dieu de la mort. C’était il y a 3000 ans. Selon la légende, les fantômes profitent des nuits pour visiter les vivants. Et comme les nuits se rallongent à l’automne, c’est le moment propice pour le faire. Pour les terrifier, les gens s’habillaient avec d’horribles costumes et se rassemblaient le 31 au soir, pour leur faire peur! C’est lors de la migration des Irlandais que la tradition s’est ancrée en Amérique.

L’origine vient de la fête de la Toussaint (tous les sains). C’est la fête du 1er novembre, donc celle qui suit l’Halloween (All Hallows Eve, la veille de tous les saints). Les citrouilles illuminées sont issues de la légende de Jack-o’-lantern. À l’origine, les Irlandais utilisaient des navets. C’est ici, en Amérique, que les choses ont changé… pour le mieux. La citrouille étant plus facile à sculpter que le navet.

Noël

C’est probablement la fête qui a le plus de variantes. En Amérique, c’est Noël et le Père Noël, en Europe, c’est Saint Nicolas. En fait, Saint Nicolas est le patron des enfants. Sa fête est à l’origine le 6 décembre. En Amérique, on fête le 25 décembre. Il s’agit peut-être d’un compris entre la fête de Saint-Nicolas en France et la célébration de la naissance de Jésus. Plusieurs doutent de la véracité concernant la naissance de Jésus, car l’origine réelle est païenne. La fête païenne fait surtout référence à la fête de la lumière et associée au solstice d’hiver. Les journées commencent à rallonger et on sort graduellement de la noirceur.

L’apparition du Père Noël est en lien direct avec Saint Nicolas. Les deux ont une grosse barbe blanche, un parka rouge et donnent des cadeaux aux enfants. La transition commence vers 1821 avec l’histoire écrite par un pasteur américain qui s’inspire libre de Saint Nicolas. En 1840, l’image du Père Noël est de plus en plus définie. Ce n’est qu’en 1940 que l’image se fixe en ce que l’on connaît aujourd’hui. On doit remercier Coka Cola pour ça!

Conclusion

Ce que l’on remarque avec ces fêtes, c’est que l’influence des cultures a toujours été présente dans l’histoire des fêtes religieuses. Chaque culture a son histoire, ses traditions et ses us et coutumes. Lorsqu’il y a des migrations, forcément, il y a des mélanges qui se font. Cela fait en sorte que ce que nous fêtons aujourd’hui a évolué dans le temps. Dans cent ans, les choses auront aussi changé et on ne fêtera plus comme aujourd’hui.

Mais il est toujours agréable de connaître l’origine des événements que l’on vit chaque année.

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.