Publié dans Journée internationale, top 5

Top 5 : journée thématique vous dites ?

Aujourd’hui, je vous fais un top 5 des thématiques du 19 novembre, parce qu’il en a quatre juste cette journée.  La première que je vous présente n’a pas de date fixe et cette année, elle a eu lieu hier.

18 novembre : Journée nationale de la trisomie 21

Enfant trisomique avec de la peinture sur les mains et le nez
Enfant trisomique jouant avec de la peinture (c) shutterstock.com

En France, le troisième dimanche de novembre est consacré à la sensibilisation à la trisomie 21. Il s’agit de la cause principale de retard mental chez les personnes déficientes intellectuellement. Malgré tout, cette condition reste peu connue du grand public. Lancée en 2003 pour la première fois en France par Fédération des associations d’étude pour l’insertion sociale des personnes porteuses de trisomie 21, maintenant connue sous le nom de l’Association TRISOMIE-France, elle en est à sa 16e édition.

La trisomie 21 a été découverte en 1958 par Jérôme Lejeune. Il n’avait que 32 ans lorsqu’il a découvert cette anomalie chromosomique chez l’humain. Longtemps appelée mongolisme, elle est due à la présence de trois gènes pour le chromosome 21. D’où son nom actuel. Pour les parents d’enfants trisomiques, cette découverte permit d’expliquer l’état de leurs progénitures. Mais dans le monde médical, cela a permis de découvrir d’autres maladies liés aux mauvaises conditions des chromosomes.

Erratum

Je mentionne le fait que la découverte de la trisomie 21 est attribué à Jérôme Lejeune. Il s’est en fait approprié la découverte de Marthe Gautier. Désolée.

19 novembre : Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants

Aquarelle d’enfant (c) Pixabay Prawny

On doit cette journée mondiale à la Fondation Sommet Mondial des Femmes : Femmes et en enfant d’abord (FSMF). Elle a été lancée en 2000, nous en sommes donc à la 1re édition. Le choix de cette date ne s’est pas relevé du hasard, car le 20 novembre est la journée des droits des enfants. Son objectif principal est de faire en sorte de sensibiliser les gens aux abus vécus par les enfants. Les activités de prévention sont aussi mises de l’avant lors de cette journée.

Les agressions subies par les enfants sont principalement sexuelles. Mais qu’importe la situation d’exploitation dans laquelle, la problématique est bien réelle. Il faut donc être vigilant en tout temps, que ce soit au niveau familial, local, national ou international. Mais de plus en plus de gens dénoncent ces abus sur la place publique. Les politiques sont aussi de plus en plus appelés à changer.

Articles de loi

Dans la Convention relative aux droits des enfants, les articles 19 et 34 sont importants. Ils mentionnent que les États prennent toutes les mesures nécessaires afin de s’assurer de la protection des enfants contre tous abus. Malgré tout, les enfants sont des proies faciles pour les agressions et les exploitations sous toutes les formes. Plusieurs régions dans le monde bafouent les droits des enfants. Mais on peut compter sur plusieurs associations pour travailler à la défense des droits des enfants.

Quelques chiffres

  • 250 millions d’enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent ;
  • 100 millions accomplissent des travaux pénibles et dangereux ;
  • 3 millions d’enfants, en majorité des filles, sont victimes d’exploitation sexuelle ;
  • 121 millions d’enfants d’âge scolaire qui restent en dehors de l’école.

19 novembre : Journée mondiale des toilettes

$RKC1V83

Aussi loufoque que cela paraisse, il y a bien une journée mondiale dédiée aux toilettes. Sur le site de l’ONU, il est possible de trouver la thématique de cette année. Cette année, le thème est Quand la nature nous appelle. Combien de fois a-t-on sorti cette phrase pour dire que nous devions aller aux toilettes ? Assez souvent pour qu’une campagne de sensibilisation à l’environnement l’ait comme thème. En fait, cette année, l’ONU veut sensibiliser au fait que l’assainissement des eaux se fasse de façon à préserver les écosystèmes. Pourquoi ? Parce qu’actuellement, la planète terre se transforme graduellement en égout à ciel ouvert. Cela coïncide drôlement (not) avec le flushgate de la ville de Longueuil qui a débuté jeudi dernier et qui prévoit durer huit jours.

L’affiche de la campagne 2018 de l’ONU.

Quelques chiffres

Dans son rapport « Progrès en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène : mise à jour 2017 et évaluation des ODD », le Programme commun OMS-UNICEF fait le suivi en matière d’ approvisionnement et l’assainissement des eaux. Approvisionnement. Voici quelques chiffres :

  • 60 % de la population mondiale n’ont pas de toilettes à la maison ou n’en dispose pas qui permettent une saine gestion des excréments ;
  • 892 millions de personnes dans le monde, privées de sanitaires, pratiquent la défécation en plein air ;
  • 1,8 milliard de personnes boivent de l’eau potable non améliorée pouvant se contaminer par des matières fécales ;
  • 80 % des eaux usées résultant des activités humaines retournent dans l’écosystème sans traitements ;
  • 1/3 des écoles ne disposent pas de toilettes – une problématique pour les filles ayant leurs règles ;
  • 900 millions d’écoliers dans le monde ne disposent pas d’installations pour le lavage des mains, propageant ainsi des maladies mortelles.

19 novembre : Journée internationale de l’homme

(c) Pixabay Comfreak

Mesdames, je sens votre déception. J’ai été surprise aussi d’apprendre qu’il y avait une journée spécifique aux hommes. Déjà qu’ils ont les 364 autres journées dans l’année. Plus une en extra aux quatre ans ! Mais ne vous en faites pas Messieurs, la grande majorité d’entre nous vous aime quand même.

En fait, cette journée existe depuis 1999 et est célébrée dans une soixantaine de pays. Donc, la prochaine fois qu’un homme vous dira qu’il n’y a pas d’équivalent à la journée des femmes, je vous permets d’utiliser cette information 😉 On doit cette journée à Jerome Teelucksingh. Mais pourquoi existe-t-elle ? Il n’a pas voulu créer cette journée pour encourager une vision traditionnelle de la masculinité. Comme la société change beaucoup, les hommes peuvent perdre leurs repères identitaires. Faisons juste comparer les dernières générations pour s’en apercevoir. Les hommes prennent plus de place dans différentes sphères initialement prise par les femmes.

Attention : elle n’est pas à confondre avec la journée des droits de l’Homme !

19 novembre Journée nationale des assistantes maternelles

(c) Pixabay Prawny

Mais en même temps, en France, on célèbre les assistantes maternelles. Les éducatrices, au Québec. C’est un peu paradoxal, n’est-ce pas ? Car s’il y a bien un milieu de travail majoritairement féminin, c’est bien le milieu de l’éducation à la petite enfance. Quoiqu’il y a quand même des hommes qui sont présents dans la vie des petits.

Cette journée a été créée en 2005 a pour but de valoriser le travail des éducatrices. Elles ont bien besoin de se faire valoriser, car le travail auprès de jeunes enfants n’est pas toujours évident. Il est difficile autant physiquement que mentalement. Imaginez quand la personne en a entre 5 et 10 par groupe, en Centre de la petite enfance ! Au scolaire on va jusqu’à 20 ! Quand vous avez plusieurs enfants bougons dans une journée et que ça se poursuit à la maison avec vos propres enfants… vous avez envie de péter les plombs. Quelquefois…

Laquelle de ces thématiques vous surprend le plus ?

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.