Publié dans top 5

Top 5 : quel musée montréalais visiter ?

Vous aimez être dans un musée ? J’espère que  les gens de Montréal ont profité de la journée des musées montréalais, hier. Personnellement, j’aime bien y aller une fois de temps en temps. C’est l’opportunité d’en apprendre sur différents sujets gratuitement. Il y a des musées qui sont plus populaires que d’autres.

Aujourd’hui, je vous parle de 5 musées qui peuvent être intéressants à visiter, mais qui ne sont pas forcément dans les plus populaires.

Musée de l’Holocauste Montréal

Situé dans l’arrondissement Côtes-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce, le Musée de l’Holocauste Montréal aborde le sujet de l’Holocauste.

Lorsque je l’avais visité, lors de la journée des musées 2009, il y avait des gens qui racontaient ce qu’ils avaient vécu dans les camps de concentration. Cela m’avait énormément touchée. J’ai passé le restant de la journée chamboulée.

Il faut dire qu’après la Deuxième Guerre mondiale, l’immigration juive a été importante. Plusieurs d’entre eux se sont installés dans Côte-des-Neiges. Pour lire sur le sujet, vous pouvez lire l’article suivant.

Le but du Musée est de faire réfléchir les gens sur le racisme, l’antisémitisme et les préjugés par rapport aux juifs.

Des musées sur l’Holocauste, il y en a aussi ailleurs dans le monde. J’avais visité celui de Washington en 1996, lorsque j’étais au secondaire.

Le musée est ouvert tous les jours, sauf le samedi. La raison est simple, c’est Shabbat.

Musée des Hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Montréal

Si vous êtes intéressés par l’histoire et les soins de santés, c’est l’endroit idéal pour combiner vos deux passions.

Le musée est en annexe de l’Hôtel-Dieu de Montréal et du Couvent des religieuses. Ce sont les Hospitalières de St-Joseph qui s’occupent du Musée. L’été, il est possible de visiter le jardin qui donne sur le Mont-Royal.

Ce qui est bien avec ce Musée, c’est que par la bande, on apprend aussi sur la Ville de Montréal. L’Hôtel-Dieu a été fondé par Jeanne Mance. Bien que se sont les sœurs hospitalières de St Joseph qui ont pris le relais de l’administration, Jeanne Mance était une infirmière laïque.

Il y a deux expositions en tout temps. Une qui est permanente et une temporaire.

La permanente parle de l’histoire de l’hôpital et de Montréal. Elle a été créée en 1992 lors du 350e de la Ville. L’exposition temporaire parle actuellement de Jeanne Mance. Elle est disponible jusqu’en décembre 2019.

Musée des maîtres et artisans du Québec

Situé dans l’arrondissement St-Laurent, le musée est situé dans l’église près du Cégep.

Sa mission est de mettre en valeur le talent des gens d’ici dans la création des objets faire main au Québec. On parle des traditions artisanales, les métiers d’art ou l’art contemporains. Une place est aussi offerte aux communautés culturelles du Québec. Pourquoi ? Parce qu’elles font aussi partit la société québécoise actuelle. Et aident la façonner à leur manière. Surtout que l’arrondissement St-Laurent est un quartier multiethnique. Il va donc de soi de les intégrer dans ce musée.

Et on le sait, au Québec, les églises sont de plus en plus abandonnées par le fait que la religion est moins importante. Il y a donc de plus en plus de reconversion architecturale. C’est le cas ici. Et selon le site, l’église a été désacralisée à la fin des années 1970. Il y a maintenant plus de 40 ans.

Musée d’histoire et du patrimoine de Dorval

Un musée qui est un peu loin des grands centres. Par contre, lorsque vous y allez lors d’une journée comme celles consacrées aux musées montréalais. C’est parfait. Il n’y a pas trop d’achalandage.

La dernière fois que j’y ai été, j’étais avec mon ex-mari. Quand nous sommes entrés, une bénévole s’est fait un devoir de faire une visite guidée personnalisée. Ce qui était comique, car personne d’autre n’a eu ce privilège. Faut dire qu’on était les seuls qui semblaient être d’une communauté ethnoreligieuse. Elle s’est peut-être dit que c’était son devoir de nous faire apprendre plus sur la thématique du musée.

Le musée est ouvert depuis 2002. Il est surtout question de l’histoire et du patrimoine de Dorval. Qui est une réalité autre que celle du Centre-Ville, par exemple. Le musée précédent est dans une église. Celui est dans des écuries d’un ancien club équestre.

Chartier de Lotbinière au musée d’histoire et du patrimoine de Dorval (2014). (C) Myrianne Lemay

Institut culturel Avataq

Le seul musée que je n’ai pas visité.

Ce musée est centré sur l’art et la culture des Inuit du Nunvaik. Évidemment, le musée existe notamment pour faire connaître la réalité des Inuit. Mais pour aussi protéger le patrimoine inuit. On y trouve donc des œuvres d’art, des documentaires, des photos, des vidéos… Bref, tout ce qui touche la culture inuite. Fondé dans les années 1980, l’épanouissement culturel des futures générations se transmet par la sagesse des aînés. Ce qu’encourage par l’Institut.

Le site est d’ailleurs trilingue. On y trouve l’inuktitut, le français et l’anglais. Un blogue et une boutique sont aussi disponibles. Il est possible de découvrir les différents projets sur lesquelles travaille Avataq. Comme l’ARUC Sivulitta innusirilaurtangit atuutilaurtanigillu. Il s’agit d’un projet de recherche pluridisplinaire sur le territoire et les traditions.

Et vous quel(s) musée(s) vous semble(nt) intéressant(s) de visiter ?