Publié dans top 5

Top 5 de fêtes religieuses de leader spirituel

Chaque religion à un leader, un modèle important à suivre. C’est le cas dans le christianisme (catholique ou Orthodoxe), l’islam, le bouddhiste et le Baha’is. On pense aussi à la tradition confucéenne. Voici donc un top 5 qui aborde la question et qui permet de voir les différences culturelles de la religion.

Christianisme

Dans le christianisme, il y a plusieurs branches, comme dans plusieurs religions du monde. Aujourd’hui, je me consacre au catholicisme, que je connais. Mais aussi aux Orthodoxes, surtout présent en Europe.

Sainte Marie (c) Pixabay WikiImages

Noël

Dans les deux cas, il y a une fête de Noël, qui correspond pour les chrétiens à la naissance de Jésus. Je dis bien aux chrétiens, car il n’y a aucune preuve concernant la naissance de Jésus. La preuve, les catholiques et les Orthodoxes n’ont pas la même date pour la célébrer. Pour les catholiques, c’est le 25 décembre et les Orthodoxes, le 7 janvier. Pourquoi une différence de date ? Parce que le calendrier n’est pas le même. Les catholiques favorisent le calendrier grégorien. Les Orthodoxes, eux, le calendrier julien. Pour en comprendre la différence, c’est par ici.

Épiphanie/Théophanie

Quelques jours après la naissance de Jésus, ce dernier a été présenté à son peuple. Encore là les dates ne sont pas les mêmes. Pour la même raison, évidemment 😄 Pour les catholiques, l’épiphanie est le 6 janvier, mais se fête toujours le premier dimanche de janvier. Car cette fête peut être fériée dans certains pays. Aussi appelée la fête des Rois, elle coïncide avec la visite des Rois Mages à Jésus.

Pour les Orthodoxes, cette fête est le 19 janvier. Elle se nomme Théophanie. Sa raison d’être est de célébrer la révélation de Jésus comme fils de Dieu. C’est aussi l’occasion de se rappeler son baptême. Pour les catholiques, il aurait été baptisé une fois adulte.

Les mots épiphanie et théophanie veulent tous les deux dire manifestation et sont d’origine grecque.

L’islam

(c) Pixabay GDJ

L’islam a aussi une journée où son prophète peut être fêté. Elle se nomme Mawlid al-Nabi ou Mouloud, selon le contexte. Dans les deux cas, il s’agit de la commémoration de la fête du prophète Mohamed. Sa date varie d’une année à l’autre. Comme je l’ai mentionné dans d’autres textes, le calendrier musulman se base sur l’observation de la lune. Par ce fait, les dates des fêtes changent toutes les années. Cette année, elle est estimée au 9 novembre.

La célébration de cette journée ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté musulmane. En effet, je constate qu’elle est beaucoup plus culturelle que religieuse. Dans mon entourage immédiat, personne ne célèbre cette fête. Pour les musulmans, il n’y a que deux grandes fêtes. Celle à la fin du jeûne lors du Ramadan. L’autre, lors du sacrifice du mouton. Certains considèrent aussi le vendredi comme une fête.

Le bouddhisme

Lumière (c) Pixabay Next Voyage

Dans le bouddhisme, la fête porte le nom de Weasak. On peut aussi le voir écrit Vesak. Elle fête autant la naissance de Bouddha que son éveil spirituel et son nirvana (parinirvana). La lumière y tient une place importante. Voir centrale.

Par exemple, au Sri Lanka, des lampions sont allumés dans les maisons. En Corée, ils sont placés dans les arbres. En Thaïlande, les pratiquants font trois processions autour des pagodes.

C’est le moment de méditer sur les trois Joyaux bouddhistes :

  • Bouddha
  • L’enseignement (dharma)
  • La communauté (Sangha)

Vesak est aussi un moment pour les familles de passer du temps ensemble. Surtout en contexte migratoire.

Le Baha’is

Deux anniversaires sont à célébrer dans le Baha’is. La première est celle du Bab, né en octobre 1819 en Iran. Bab signifie porte en perse. Cet homme ouvre la voie au vrai fondateur du Baha’is. Ce dernier se nomme Baha’u’llah. La Gloire de Dieu en arabe. Il est né deux ans avant Bab. Toujours en Iran.

Petite histoire. Bab serait le descendant du prophète Muhammad. À savoir si c’est vrai, je ne sais pas. Par contre, il rassemblait facilement des milliers de fidèles lorsqu’il transmettait ses enseignements. Cette journée est fériée. Donc, personne ne travaille. Elle change aussi toutes les années.

La tradition confucéenne

Confucius (c) Pixabay rdaconnect

Confucius en français, il est connu sous le nom chinois de Kong Qui. C’est lui qui est la cause de la tradition confucéenne. Ou si vous avez écouté Les détecteurs de mensonges, vous connaissez ses sagesses. Elles n’étaient pas toutes véridiques, par contre 😆. Sur le net, on peut trouver que Confucius n’aurait jamais créé une nouvelle religion. Ça prit 500 ans avant qu’il fasse l’objet de culte. C’est peut-être pour ça que l’on parle de tradition.

Son souhait était surtout enseigner une morale. Et de faire en sorte que la société en soit une qui est harmonieuse. Son enseignement ne voulait pas faire en sorte d’éliminer les Dieux déjà présents. Il prenait ce qui était en place pour peaufiner la spiritualité de ses élèves.

La journée où l’on célèbre la naissance de Confucius, c’est également la journée des enseignants en Chine.

En bref…

Chaque religion a sa manière de célébrer la naissance de leurs leaders spirituels. J’utilise le terme leader. Comme on vient de le voir, Confucius ne voulait pas fonder de religion. Mais il reste qu’ils ont une journée particulière pour eux. Mais si l’on pratique une religion, on doit penser à notre modèle spirituel au quotidien.