Publié dans Histoire

Nelson Mandela et le Québec

Aujourd’hui, c’est la journée Nelson Mandela… Pour le Québec seulement. Car on le sait, les Québécois ne font rien comme les autres. Parce que pour l’ONU, cette journée est le 18 juillet, jour de sa naissance. Qu’importe la journée où il est célébré, cet homme reste un modèle pour bien des gens. Mais pourquoi le Québec se démarque-t-il pour célébrer Nelson Mandela ?

Nelson Mandela : sa propre journée au Québec

Je me base sur le Projet de loi no 493, pour vous en parler de cette journée. Ce Projet de loi est l’initiative de Maka Koto, qui était député de Bourget à l’époque. Le Projet est devenu loi le 12 juin 2015. C’est donc depuis 2016 que le Québec à sa journée pour honorer Nelson Mandela.

Mais pourquoi cette journée en février ? Le 11 février est la journée de sa libération, après 27 ans d’emprisonnement, en 1990. Mais nous sommes en plein mois des noirs au Québec.

Mais selon la Loi proclamant la journée Nelson Mandela, il y a plusieurs points :

  • La présidence de la République d’Afrique du Sud ;
  • Son incarcération de 27ans ;
  • Son combat contre les discriminations raciales ;
  • La promotion de valeurs fondamentales comme la liberté, la justice et l’égalité ;
  • Son rôle historique dans la résolution de conflits ;
  • Il est modèle d’humanisme.

Nelson Mandela : le Québec l’appuie

Au moins 4 Québécois ont aidé Nelson Mandela dans sa lutte contre l’Apartheid. Principalement par des actions politiques. On pense à Brian Mulroney, René Lévesque, Robert Bourassa et Jean Doré.

D’ailleurs, Montréal a suivi l’initiative de l’Assemblée nationale en 2018 en choisissant le 11 février comme journée commémorative à sa mémoire. En 2020, la Ville célébrera le 30e anniversaire de la venue de Mandela à Montréal.

En fait, si aujourd’hui on se rappelle Nelson Mandela le 11 février, c’est dû à une initiative d’un groupe de citoyen, en 2014. Parmi les membres, il y avait Jean Doré, ancien maire de Montréal. C’est lui qui était en fonction lorsque Mandela est visité la Ville en juin 1990. Un buste a aussi été demandé en son honneur. À ma connaissance, il n’existe toujours pas au Québec.

Mais qui est Nelson Mandela ?

Il est l’une des personnes les plus importantes du dernier siècle. Il est décédé en décembre 2013 à l’âge de 95 ans. Il a été condamné à la prison à vie en 1964, mais a été libéré le 11 février 1990. Il a été président de la République de l’Afrique du Sud de 1994 à 1999. D’ailleurs, il a été élu lors des premières élections libres et multiraciales du pays. Ce qui n’est pas rien.

En plus de s’être consacré à la lutte contre les discriminations raciales, il s’est impliqué dans la lutte contre le VIH/Sida.

Pour connaître les grandes lignes de la vie de Nelson Mandela, cet article de Radio-Canada est intéressant.

L’Apartheid en Afrique du Sud

Pour comprendre le combat de Nelson Mandela, il faut comprendre ce qu’est l’Apartheid en Afrique du Sud. Les années semblent différées selon les sources. Selon l’université de Sherbrooke, cela a commencé en 1911 pour se terminer en 1989. Mais selon l’article de Radio-Canada et Wikipédia, on parle de 1948 à 1991. Certaines sources vont jusqu’en 1994.

En bref, l’Apartheid est une séparation politique qui touche les populations selon la race ou l’ethnie dans certaines zones géographiques. À ma connaissance, seule l’Afrique du Sud en a été victime.

Les catégorisations de l’Apartheid se résumaient à ceci :

  • Les blancs de descendance européenne
  • Les Indiens de descendance coolies
  • Les Coloureds ou les métis, ceux qui sont issus de couples interraciaux
  • Les Noirs qui représentent 67% de la population sud-africaine.

L’explication de l’Apartheid

En gros, si j’ai bien compris, les descendants européens ont revendiqué leur origine africaine en niant leur origine européenne. Mais la religion a eu un impact majeur sur la ségrégation raciale. En fait, il existe une interprétation littéraire de certains versets de la Genèse (9 : 27).  Dans ce verset en particulier, il est question qu’il soit normal de posséder des esclaves. « Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave ! »

En bref, l’Apartheid a été néfaste à plusieurs égards. Mandela a été présent dès le début pour combattre les discriminations raciales. Ce qui fait de lui un homme important pour bien des gens. Quoiqu’à son décès, plusieurs l’ont confondu avec Morgan Freeman 😩

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.