Publié dans Religion

Nava-Varsha : le Nouvel An hindou

L’an dernier, j’avais fait un top 5 de différents Nouvel An qu’il allait avoir dans l’année. Je ne pouvais pas tous les aborder. Donc, aujourd’hui, je vous parle d’un des grands absents du top 5 : le Nouvel An hindou. De son petit nom Nava-Varsha. Ou bien Sithrabahnu-Varsha. J’ai l’impression que l’un ou l’autre fait l’affaire. Dans ce texte, j’utiliserais le premier terme.

Cette année, la fête aura lieu ce dimanche. Parfois, le Nava-Varsha est parfois célébré le 13 avril. Cette année, il est célébré que Rama Navami, journée qui commémore la naissance de Rama. Il s’agit de l’avatar de Vishnou.

Selon les sources, le Nouvel An hindou est basé sur le calendrier solaire ou lunaire. Mais vu que la date change sur le calendrier grégorien, j’aurais tendance à dire que la lune a préséance sur le soleil.

L’explication du Nava-Varsha

Selon le site Wikimini, le Nouvel An toujours au printemps. Je vous ai parlé de la fête de holi, qui est le cousin très éloigné du poisson d’avril. C’est la fête des couleurs, au début du printemps. C’est l’une des dernières fêtes de l’année hindoue.

La nouvelle année commence par un bain rituel. Ce dernier se fait soit dans le Grange ou dans une rivière. Évidemment, c’est une journée très festive. Elle veut aussi célébrer les moissons. D’ailleurs les maisons sont décorées de fleurs pour l’occasion.

C’est aussi le moment de voir la famille. Et de leur offrir des cadeaux. Mais aussi de faire des feux d’artifice. Dans certains endroits, les rues sont envahies par les habitants. Ils organisent des parades où ils distribuent des bonbons.

C’est l’occasion de rendre grâce pour la dernière année. Mais aussi de demander de bénir a famille et la maison, en espérant le bonheur.

Dans quels pays est célébré le Nava-Varsha ?

Dans les pays ou l’hindouisme est pratiqué. Logique 😊

Mais plus particulièrement en Asie. Le pays où l’hindouisme est dominant est l’Inde. J’avoue que beaucoup de monde doit le savoir 😊. Sinon, on trouve des hindous en Chine, au Japon, au Tibet, en Birmanie, en Thaïlande et au Sri Lanka. D’ailleurs pour tous ces pays, l’Inde reste la terre spirituelle. Et ancestrale, de surcroît.

L’hindouisme est aussi présent partout où se trouvent des gens le pratiquant. Forcément, on en trouve aussi au Québec. Évidemment, la pratique religieuse a changé lors de l’immigration. Je vous ramène au texte que j’ai écrit sur le livre Le Québec après Bouchard-Taylor. Il était question d’identités religieuses, mais pas de l’hindouisme.

Dans quel mois est célébré le Nava-Varsha ?

Comme c’est le Nouvel An, forcément, c’est dans le premier du calendrier luni-solaire hindou. Voici dont la liste que j’ai trouvée. L’année comprend aussi 12 mois, comme la plupart des calendriers.

  1. Chaitra
  2. Vaishākh
  3. Jyaishtha
  4. Āshādha
  5. Shrāvana
  6. Bhādrapad
  7. Āshwin
  8. Kārtik
  9. Mārgashīrsha
  10. Paush
  11. Māgh
  12. Phālgun

Par contre, il y a une différence entre le Nord de l’Inde et le Sud du pays. Le Nord commence les mois avec la pleine lune. Dans le sud, les gens commencent plutôt les mois avec la nouvelle lune. Il y a donc un décalage de 15 jours.

Autre particularité du calendrier hindou, c’est l’ajout d’un mois lunaire intercalaire. Il s’ajoute tous les 32 mois. Comme ce mois change constamment de place dans le calendrier, il change toujours de nom. En fait, il prend le nom du mois qu’il précède et s’ajoute le terme adhik. Cela signifie supplémentaire en français.

Les autres fêtes hindoues ?

Comme l’hindouisme est une religion ouvertement polythéiste, plusieurs fêtes sont célébrées tout au long de l’année. Voici donc une liste non exhaustive de ces fêtes.

  • Divālī
  • Ganesh Chaturthi
  • Krishna Jayanti ou Janmashtami
  • Pongal ou Makara Sankranti
  • Ugadi
  • Holi
  • Rama Navami
  • Vijayadashami
  • Onam (entre août et septembre)
  • Maha Shivaratri
  • Thaipusam

Bref, comme vous le voyez, l’hindouisme est une religion qui semble très diversifiée. Ce qui m’étonne, c’est la complexité du calendrier. Non seulement il faut se rappeler des nombreuses divinités, mais aussi du fait qu’il faut ajouter un mois tous les 2 ans et demi… Pas trop pour moi ! Et vous?

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.