Publié dans Islam, Lectures

LIVRE : LA SEXUALITÉ DÉVOILÉE

Aujourd’hui, je vous suggère de lire un livre qui traite d’un sujet tabou dans certaines parties du monde et complètement assumé dans d’autres : la sexualité! Le livre en question est La sexualité dévoilée sexologue, féminisme et musulmane de Nadia El Bouga et Victoria Gairin. Il est paru chez Grasset en 2017 et a 224 pages.

img_20171220_101712593832072.jpg
(c) Photo: Myrianne Lemay

L’auteure

Tout d’abord, il faut savoir que Nadia El Bouga est née en France de parents marocains. Elle a donc grandi entre deux cultures bien différentes et appris à concilier les deux simultanément. C’est probablement ce qu’elle a fait d’elle, premièrement une sage-femme et à pratiquer dans les hôpitaux français et que deuxièmement, elle en est venue à pratiquer la sexologie.

Le livre

En effet, dans la culture maghrébine, la sexualité n’est pas que pudeur, elle est souvent tabou. Deux choses complètement différentes. Il est permis de parler de sexualité dans l’islam, mais pas de ce que l’on fait dans l’intimité de notre couple. Dans l’ouvrage de l’Imam Ibn al-Qayyim (1292-1350), Zad al Maad (Provision pour l’au-delà), dit clairement :

« S’agissant de l’acte sexuel, l’enseignement du Prophète le concernant est le plus parfait, car il en fait le moyen de préserver la santé, de se procurer du plaisir et d’atteindre les objectifs qu’il vise. En principe, l’acte sexuel est destiné à réaliser trois objectifs. Le premier est le maintien de la procréation, la sauvegarde de l’espèce jusqu’au délai déterminé par Allah pour la réunion de toutes les composantes de l’espèce dans le monde. Le deuxième est de libérer le sperme dont la rétention nuit à l’ensemble du corps. Le troisième est d’assouvir un besoin, de se donner du plaisir et de jouir d’un bienfait. Seul ce dernier avantage existe au paradis où n’existe ni procréation ni rétention de sperme à libérer. »

Il mentionne aussi que :

« les bons médecins pensent que l’acte sexuel est un des moyens de préservation de la santé [et que l]’acte sexuel conduit au contrôle du regard, à la maîtrise de soi, à la chasteté et à la réalisation de tout cela au profit de la femme. L’auteur de l’acte sexuel profite à lui-même ici-bas et dans l’au-delà et profite à sa partenaire. »

L’éducation sexuelle

 

Mais El Bouga va plus loin. Elle parle de l’éducation sexuelle dans le monde arabe. Selon elle, le tabou entourant la sexualité à un impact sur l’enseignement que les parents, voire les institutions scolaires, transmettent aux prochaines générations. Mais j’avoue que cela est difficile de répondre aux questions des jeunes par rapport à ce sujet. Surtout dans un milieu occidental. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas l’aborder. D’où l’importance d’avoir des spécialistes dans le domaine. Comme Nadia El Bouga. Mais vu qu’elle est en France, c’est un peu compliqué pour tous les musulmans d’aller la voir. Forcément, il y a des sexologues musulmans ailleurs dans le monde, mais ne les connaissant pas, je ne peux pas faire la promotion de chacun d’entre eux. Pourquoi il est nécessaire d’avoir des spécialistes de notre communauté ? El Bouga le dit vraiment bien dans son livre. Je vous montre la photo qui l’explique bien.

25438844_2003229806617268_6828644172612668167_o.jpg
(c) photo: Myrianne Lemay

Je vous conseille donc, que vous soyez musulmans ou non, de lire ce livre. Et même si vous vivez entouré de pratiquants. Personnellement, j’ai compris certains principes que je connaissais plus ou moins et qui me permettent maintenant de mieux comprendre cette culture !

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.