Publié dans Diversité

L’importance du dialogue en situation de diversité culturelle

On le sait, la communication est importante dans toutes les situations. Qu’elles soient sérieuses ou non, les conversations que l’on a avec les gens en disent long sur nous… même quand on n’utilise pas de mots pour s’exprimer. En effet, lorsque l’on communique avec d’autres, nous parlons aussi avec notre corps. Le langage non verbal est donc aussi important que l’aspect verbal, mais les deux diffèrent d’un endroit à l’autre.

Pour ces raisons, il est parfois difficile de bien communiquer avec des gens qui viennent de cultures différentes de la nôtre. La Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle nous dit à l’Article 2, intitulé De la diversité culturelle au pluralisme culturel,  que

« Dans nos sociétés de plus en plus diversifiées, il est indispensable d’assurer une interaction harmonieuse et un vouloir vivre ensemble de personnes et de groupes aux identités culturelles à la fois plurielles, variées et dynamiques. Des politiques favorisant l’intégration et la participation de tous les citoyens sont garantes de la cohésion sociale, de la vitalité de la société civile et de la paix. Ainsi défini, le pluralisme culturel constitue la réponse politique au fait de la diversité culturelle. Indissociable d’un cadre démocratique, le pluralisme culturel est propice aux échanges culturels et à l’épanouissement des capacités créatrices qui nourrissent la vie publique. »

Depuis cette Déclaration, qui date de 2001, plusieurs tentatives ont été faites. J’entends de plus en plus de groupes de discussions interreligieux ou interculturels. Mais cela touche ceux qui sont déjà intéressés par ce genre d’activités. La seule idée qui me vient rapidement en tête est de faire en sorte que les médias qui envoient des messages haineux sont des conséquences, mais pour ça, il faut que les victimes dénoncent la situation. On est dans un cercle vicieux. Pourtant, c’est un processus qui est nécessaire. Lorsque l’on parle de diversités, cela ne se résume pas qu’à un type de pluralité. Comme le terme l’indique, la pluralité signifie le fait d’être nombreux. Pour la diversité, on parle de variété. Les deux étant synonymes, on peut donc comprendre que la variété est nombreuse et non pas unique. Ce qui signifie que l’on doit favoriser cette variété et que l’une des manières d’y parvenir est la discussion.

Du moins au début, car il faut bien un point de départ. En discutant, on peut arriver à se comprendre et ainsi trouver des solutions. Selon la problématique ciblée en début de processus, les possibilités sont nombreuses. Il faut juste user de créativité pour y arriver.

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.