Les livres pour enfants, plus que nécessaire !

 

Cette semaine a eu lieu la journée internationale du livre pour enfants. Pour cette raison, je ne vous parle pas d’un livre en particulier, mais de l’importance de la lecture pour les enfants.

Pourquoi une journée pour

les livres pour enfants ?

Le 2 avril a été retenue pour cette journée, car Hans Cristian Andersen est née cette journée. C’est qui lui ? Un écrivain danois qui a écrit des contes… pour enfants. Comme la petite sirène, la fille aux allumettes et le vilain petit canard. Cette journée consacrée aux livres pour enfants est parrainée par l’UNESCO et l’international Board on Books for Young People. Les buts de cette journée sont de combattre l’analphabétisme, de permettre l’accès des livres aux enfants ainsi que leur donner le goût de lire. On célèbre cette journée depuis 1967.

L’importance des livres pour enfants

La lecture est à la base un divertissement. Mais, on le sait, c’est beaucoup plus. Elle permet l’apprentissage du langage, donc à s’exprimer. Aussi, elle permet de structurer notre pensée, de façonner notre esprit critique, de voir autrement le monde qui nous entoure. Aussi la lecture est un espace de création. Elle développe l’imaginaire des jeunes et leur permet de s’évader dans un monde qui est autre. Mais elle peut être aussi une manière de s’identifier et de réflechir. La lecture est aussi une forme de socialisation, car il existe un échange entre les jeunes. Ils cherchent des informations, donnent des conseils et partagent des lectures qu’ils ont faites. Que ce soit en temps réel ou sur les médias sociaux.

Aussi, le temps passé avec les plus jeunes qui ne sont pas en âge de lire est important. Cela permet de créer des liens socioaffectifs entre l’adulte et l’enfant. En lisant avec lui ou en lui posant des questions sur ce qui se passe dans l’histoire, vous faites en sorte qu’il soit partie prenante de l’histoire. Le fait aussi de lui consacrer du temps, lui sécurise, le réconforte et lui permet de se sentir important. C’est un moment à intégrer dans la routine du dodo, mais aussi une occasion de discuter avec lui de ce qui se passe dans sa vie et d’enrichir son vocabulaire. Pour les plus petits, si vous ne pouvez pas sortir dehors, une histoire mimée est assez efficace pour brûler un peu d’énergie.

Quelques chiffres concernant la lecture chez les enfants

Dans La Presse, en mai 2017, on apprend que les jeunes lisent beaucoup. Un sondage pancanadien, mené par scholastic auprès de 1939 parents et enfants canadiens, mentionne que 86% des jeunes de 6 à 17 ans, donc en âge de lire véritablement, lisent par plaisir. En moyenne, ils consomment 23 livres par années. Donc, le fait qu’il y ait de plus en plus la présence d’écrans dans notre quotidien n’a pas forcément un impact sur le temps passé à lire. Par contre, la moitié des jeunes ont de la difficulté à trouver le bon livre à lire. Pour Monique Fauteux, directrice du marketing aux Éditions Scholastic, cette donnée est importante et prouve que l’on doit accompagner les parents et les enfants dans les choix littéraires des jeunes.

Initiatives concernant les livres pour enfants

Au Québec, il un programme gratuit qui existe ! Il s’agit d’une naissance, un livre. En fait, lorsqu’un enfant naît, vous pouvez aller l’inscrire dans une bibliothèque participant au programme. Il faut le faire dans la première année de vie. Non seulement l’enfant recevra un livre gratuit, mais aussi un magazine Enfants Québec (ok pas mal plus pour les parents), des fiches des lectures et un disque de chansons des éditions de La Montagne secrète.

Aussi, le Metropolis bleu organise beaucoup d’événements littéraires durant le mois d’avril. La mission est de réunir les gens des arts et des lettres autour des plaisirs de la littérature. Ainsi, la créativité sera exploitée, mais l’interculturalité est aussi ciblée. Des programmes éducatifs et sociaux sont disponibles en ligne, mais peuvent aussi être dispensés en classe.

Lorsque j’étais au primaire, et même dans mes cours d’anglais au secondaire, on avait le club scholastic qui envoyait des feuillets de commandes dans les écoles. On pouvait commander les livres que l’on voulait et les recevoir quelques semaines plus tard. J’adorais faire ça. Je crois qu’on le faisait trois ou quatre fois par année. Encore aujourd’hui, le programme existe, mais en ligne.

Mes livres pour enfants coup de cœur

Les amis de Gilda la Girafe (c) texte Lucie Papineau
Illustration Marisol Sarrasi

Lorsque j’étais éducatrice en CPE, je trainais mes livres personnels dans les groupes que je visitais. C’était ma manière d’attirer les enfants à moi lorsque j’étais de passage dans le groupe qu’un cours laps de temps. Mais même lorsque j’étais régulièrement dans les mêmes groupes, je les amenais, car cela apportait de la nouveauté dans le groupe. Les livres que j’adorais apporté avec moi sont ceux de la série consacrée à Gilda la Girafe et ses amis. Oscar le ouistiti est sans doute le plus populaire. Cette série est de Lucie Papineau et est publiée chez Dominique et compagnie.

 

Frisson l’écureuil (c) Mélanie Watt

 

 

Autre série de livres que j’adorais lire aux enfants était celle de Frisson l’écureuil. Ce personnage me faisait vraiment rire, alors lire ces histoires me faisait vraiment plaisir. La série est de Mélanie Watt.

 

 

 

Mais si vous voulez trouvez des livres écrits par des auteur•e•s racisé•e•s, la librairie Racines librairie Racines est l’endroit par excellence à Montréal pour en trouvez.

 

 

En conclusion

Comme vous pouvez le constater, la lecture commence à très jeune âge. Évidemment, les livres ne sont pas tous donnés, j’en conviens. Par contre, les bibliothèques sont là pour ça. Il n’y a aucuns frais, à moins d’avoir des retards J En plus, cela fait une belle activité à faire en famille. Les écoles le font spontanément si elle est proche d’une bibliothèque municipale. En fait, les livres sont une source impressionnante de développement. Elle ne s’arrête pas à l’apprentissage du vocabulaire, mais a un impact sur le développement global de l’enfant. Ce n’est pas pour rien que dans les cours d’éducation à l’enfance, il y a un cours de documentation enfantine et stimulation du langage présent dans le cursus. Donc, n’hésitez pas à questionner vos éducatrices à ce sujet, elles seront vous répondre et vous conseillez sur le sujet.

 

 

 

Quels sont vos coups de cœurs parmi les livres de vos enfants ?

Publicités

Laisser un commentaire