Les femmes dans le Coran, qu’en est-il ?

Les femmes sont très présentes dans le Coran. Il y a plein d’exemples féminins qui démontrent l’importance des femmes dans la société. Pourtant, les femmes musulmanes sont toujours au centre de nombreuses discussions. Surtout si elle est voilée. On veut qu’elle soit émancipée et cachée à la fois. Ce qui est un non-sens, car si l’on remonte dans l’histoire, plusieurs femmes pieuses ont eu un impact sur leurs sociétés. En voici quelques exemples pour bien comprendre la femme musulmanes.

Les droits des femmes dans le Coran

 

Ça, on s’en doutait, mais contrairement à la pensée populaire, ça ne concerne pas la supposée infériorité de la femme par rapport à l’homme. Il y a une sourate uniquement pour elles : An-Nisa. Pourquoi ? Parce qu’il est question du droit des femmes. C’est la sourate où il est question de mariage, de dot, d’héritage et évidemment de polygamie. En lisant ces versets, on comprend que la femme, avec l’arrivée de l’Islam, a eu des droits qu’elle n’avait pas avant. Par exemple, le fait de limiter le nombre de mariages à quatre femmes pour un homme. Chose qui était impassible avant l’Islam. La femme ne recevait aucun patrimoine avant l’Islam, car elle n’était rien. Maintenant, il s’agit d’une obligation pour l’homme de faire en sorte que la femme ait une indépendance financière, entre autres, avec la dot. Quoique présentement, il y a énormément d’abus, ce qui empêche beaucoup de mariages entre musulmans.

Qui est la meilleure des femmes selon le Coran ?

 

Autre sourate mentionnant la femme est celle intitulée Mariam. Oui, la mère de Jésus a une sourate à son nom.  C’est la seule femme à avoir un chapitre bien à elle. Les autres sourates ayant des prénoms comme titres sont celles ayant des noms de prophètes. C’est tout dire sur l’importance de Mariam car parmi toutes les femmes mentionnées dans le Coran, elle est la seule avec cette particularité. Pour quelle raison ? Car selon la tradition islamique, elle est la meilleure femme qui ait existé. Elle se retrouve donc être un exemple pour de multiples femmes musulmanes.

Les autres femmes dans le Coran

 

Plusieurs autres femmes sont mentionnées dans le Coran. Certaines sont mentionnées, comme c’est le cas avec Mariam. Pour d’autres, leurs noms ne sont pas mentionnés, mais lorsque l’on lit l’exégèse du Coran, on peut faire le lien entre certains versets et l’histoire islamique. On peut comprendre énormément de choses en lisant les passages concernant les femmes, car certaines d’entre elles avaient de bons comportements alors que d’autres, non. Donc, des exemples positifs et négatifs sont présentés dans le but précis de faire réfléchir les gens par rapport à ce qu’ils font. Par contre, selon qui vous lisez, il y a des leçons à tirer. Ce que je remarque, c’est que les hommes ont tendance à mettre le blâme sur les femmes en ce qui a trait à certaines situations. Par contre, pour une même histoire, les femmes vont l’expliquer différemment, sans nécessairement mettre le tort sur la personne qui semble être la fautive. Comme quoi les leçons apprises peuvent varier d’une personne à l’autre.

Liste des femmes mentionnées dans le Coran

 

Je ne peux pas toutes raconter les histoires des femmes mentionnées dans le Coran. Ce serait vraiment long, car il y en a plusieurs. Par contre, je vous présente une liste des femmes qu’Allah a décidé de parler dans le Coran. On peut classer ces femmes de deux manières possibles : soit avant la révélation islamique à Mohamed et celles qui ont vécu la révélation avec le prophète.

Avant la révélation

 

La liste varie selon les auteur·e·s, mais les noms qui reviennent le plus sont ceux de :

  • Bilqîs, la reine de Saba dans la sourate les fourmis ;
  • Sarah et Hagar, les épouses d’Abraham ;
  • Zulaykha dans la sourate Yousef ;
  • Les mères de Moïse, soit sa mère naturelle et Assia, femme du Pharaon qui l’avait adopté ;
  • L’épouse de Moïse
  • Mariam, dans la sourate du même nom, mais aussi dans la famille d’Iram.

Sinon on retrouve aussi les femmes suivantes :

  • Ève, épouse d’Adam ;
  • La femme de Noé ;
  • Celle de Lot ainsi que ses filles ;
  • La femme de Job.

D’ailleurs, dans le Coran, quand il est question d’Adam et Ève, le blâme d’avoir mangé le fruit défendu revient autant à l’homme qu’à la femme, contrairement à ce que disent les juifs et les chrétiens.

Pendant la révélation

 

Pendant la révélation, plusieurs femmes ont eu un impact sur la révélation coranique. Soit par leur expérience, soit à cause de revendications directes au prophète. Car, oui, à l’époque de la révélation, les femmes parlaient à Mohamed, si la situation l’exigeait. C’est le cas de Khawla bint Tha’laba qui avait abordé le prophète pour se plaindre de son mari. La sourate Al-Mujadila en est la preuve. Sinon, Aïcha, l’une des femmes du prophète, est aussi présente dans l’une des sourates, bien que son nom soit absent. Les débuts de la sourate An Noor, en font mention lorsqu’il est question des fausses accusations contre les femmes ayant trompé leur mari. Il est mentionné que les menteurs seront punis pour ce qu’ils disent.

Si vous lisez le Coran, vous remarquerez que sa rédaction est majoritairement au masculin. Car l’arabe, comme le français, c’est le masculin qui l’emporte. Il y a un verset par contre qui mentionne l’homme et la femme équitablement, et ce, à la suite à la plainte d’une femme. C’est le verset 35 de la sourate Al-Aḥzāb.

Le Coran favorise la participation des femmes dans la vie active

En effet, plusieurs exemples sont présents dans le Coran qui prouve que les femmes étaient actives dans la vie de l’époque. Plusieurs étaient sur le terrain à se battre lors de combats. Consulter les femmes lorsque nécessaire était aussi important. Celles qui le voulaient pouvaient prier dans la même pièce que les hommes. Lorsque l’on lit sur la place des femmes dans la société musulmane au moment de la révélation, on voit qu’elles étaient très actives. D’ailleurs Aïcha a été celle qui a rapporté énormément de hadiths concernant le quotidien de son époux, mais sur l’islam en général. La première épouse du Prophète, Khadija, travaillait dans le secteur du commerce.

Les leçons des femmes dans le Coran

 

On peut retenir plusieurs points concernant les femmes dans le Coran. Entre autres la patiente, la persévérance, le bon comportement. Plusieurs d’entre elles ont subi des préjudices énormes, mais ne se plaignaient pas de leur sort. On peut aussi comprendre qu’elle est l’égale à l’homme, et ce, malgré ce que certains hommes disent. Beaucoup d’entre eux préfèrent leurs femmes à la maison, alors que le Coran ne précise rien à ce sujet. Même après la révélation islamique, les femmes ont eu des postes importants au sein de leur société. La première université au monde est la création d’une femme ! Il s’agit de l’Université Al Quaraouiyine au Maroc.

Bref, les femmes musulmanes ont toujours été actives dans leur communauté. Chacune selon ses capacités. Mais pour comprendre les femmes mentionnées dans le Coran, je vous suggère deux livres sur le sujet. Le premier est celui d’Asma Lambaret, Le Coran est les femmes, une lecture de libération. Le deuxième est celui de Tahar Gaid Histoires des femmes dans le Saint Coran. Les deux livres sont complètement différents dans leurs styles, mais offrent deux visions d’un même sujet : les femmes.

 

Publicités

Laisser un commentaire