Publié dans Linguistique

Les dictons français et la température

Les dictons. Ils ponctuent notre vocabulaire. Tout en étant un peu fourre-tout. Comme nous le 28 février, j’ai fait une recherche des dictons qui sont associés à la fin du mois de février et du début mars. Ils tournent tous de l’agriculture. La religion a toujours une place importante dans les dictons. Et je crois qu’ils sont d’origines françaises, car je n’en connais aucun.

S’il neige à la chaire de Saint Pierre, la vigne est réduite au tiers

En fait la chaire de Saint-Pierre est le 22 février. En fait, cette journée commémore le fait que le « Saint-Siège » de l’Église catholique à déménager d’Antioche vers Rome.

Mais je ne sais pas le lien entre la religion et la vigne. À part le vin de messe 😉

Sinon, mise à part le fait que les vignes peuvent geler l’hiver. Surtout au Québec. En France, je ne sais pas les conditions météorologiques en hiver. Mais c’est sûr que s’il fait plus froid un hiver, il y a des chances que les vignes aient des difficultés à pousser. Ce qui a un impact sur les récoltes et les productions de vins.

En y réfléchissant, dans certains pays viticoles, s’il y a encore de la neige un 22 février, c’est mauvais pour le vin… À moins que je me trompe.

Si tu tailles ta vigne au 28 février, tu auras du raisin plein ton panier

Dans la même veine, une semaine après savoir s’il a neigé ou non le 22, nous sommes toujours dans le domaine viticole. En fait, le 28, selon le dicton, si le viticulteur taille ses vignes le 28, il est assuré d’avoir des raisins dans son panier.

Mais j’imagine que dans les climats où il y a plus de neige, il est plus facile de nettoyer ses plats de bande. Encore là, ça ne s’applique pas au Québec. Ici, il y a possibilité d’avoir encore des tempêtes jusqu’à la mi-mars. Et encore, des fois ça va jusqu’en avril. Alors le nettoyage des plats, ça ne se fait pas en février.

Soleil le dernier jour de février, met des fleurs au pommier

Toujours le 28 février, le dicton que s’il fait beau cette journée, les pommiers seront en fleur à l’automne.

Petite anecdote : je suis née à la fin de février. La journée de ma naissance, les températures ont monté assez haut pour un 22 février. En fait, c’était la journée la plus chaude du mois. Elles avaient commencé à monter une semaine plus tôt pour redescendre tout aussi rapidement. Ma famille m’en a parlé abondamment dans ma jeunesse. Les érables se sont mis à couler, les rivières à déborder. Le médecin a même un voyage d’une heure en moto en plein février. Ce qui est assez rare au Québec.

Mais d’une manière ou d’une autre, cela a un impact sur les récoltes durant l’été. Et celle de l’automne, évidemment. Mais cela dépend aussi de plusieurs facteurs.

S’il pleut à la Saint Aubin, l’eau sera plus chère que le vin

Décidément, les Français ont beaucoup de dictions en lien avec le vin. Actuellement, nous serions dans une période où les températures semblent instables en France. Donc, forcément, cela a un impact sur les récoltes.

Mais de là à dire que l’eau sera plus chère que le vin… j’ai un gros doute. À moins de l’acheter embouteillée. Là peut-être !

D’ailleurs, j’ai trouvé ce passage ici

Si certains dictons peuvent avoir une explication technique ou scientifique, ce n’est pas le cas de la plupart. Par ailleurs, beaucoup sont locaux et ne correspondraient pas à toutes les régions ou à toutes les pratiques agricoles ni aux évolutions climatiques constantes —depuis toujours. Pour finir, les dictons à connotation « magique » n’ont pas été intégrés.

Je pense que celle-ci s’applique assez bien à cette citation.

De Casimir la douceur, fait peur aux jardiniers et aux laboureurs

La température printanière est changeante et parfois drastique. Mais trop de douceur tôt dans la saison peut être néfaste. Je vous ai déjà parlé de la température qu’il y a eu au moment de ma naissance.  Alors, contrairement au dicton précédent, je le crois un plus véridique.

Mais pour ceux qui se demandent qui est Casimir, et bien, je ne sais pas ! J’ai cherché Casimir sur internet. J’ai trouvé un personnage de l’île aux enfants. Une émission des années 1970.

Malgré le fait qu’il est l’air sympathique, pas certain que ce soit ce Casimir dont mentionne le dicton.

Et Saint-Casimir ? Ça m’a donné une municipalité de la région de Portneuf, près de Québec. Encore moins crédible.

Mais bref, les dictons ont toujours une histoire particulière. Mais j’avoue que les températures entre l’hiver et le printemps sont toujours problématiques. Qu’importe l’endroit où l’on est!

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.