Publié dans Lectures

Le Lagom, cet art de vivre suédois

Aujourd’hui, je vous parle du Lagom. Vous connaissez ? Moi, je viens d’apprendre ce que c’est. En fait, j’en avais une idée avec le titre du livre que j’ai lu dernièrement.

Je vous le donne en mille. Le livre du Lagom [prononcer laaa-gom. L’art de la simplicité à la suédoise. L’autrice, Anne Thoumieux, est une Française qui s’est intéressée au sujet.  Elle a pondu un livre de 206 pages paru chez pocket.

Donc, le Lagom est une manière de vivre que les Suédois affectionnent particulièrement. Et qui se trouve dans toutes les sphères de leur vie.

Mais, tout d’abord, une définition s’impose.

 

Qu’est-ce que le Lagom ?

Selon l’autrice, c’est un mot intraduisible. Du moins de façon précise.

Par contre, on arrive à définir le concept par ce qui est « ni trop, ni peu », par ce qui est juste, ou suffisant.

Bref, c’est un art de vivre qui favorise la modération. En ayant moins, on peut faire mieux. La Suède étant un pays où la communauté est importante. L’être humain est donc au centre des services offerts.

Non seulement l’être humain est au cœur du Lagom. Mais l’économie et l’environnement, aussi. Donc, la manière de consommer en Suède est Lagom. Le respect de l’environnement l’est aussi.

Être Lagom, c’est aussi de respecter un rythme de vie lent. C’est profiter de la vie, sans sortir de la norme. C’est aussi le respect de l’autre dans son cheminement personnel. Ne pas humilier le pauvre et ne pas susciter l’envie chez l’autre.

C’est en fait rechercher l’uniformité.

Consommer Lagom

En fait, il s’agit de moins consommer, mais de bien le faire.

Par exemple, acheter un truc de qualité, quitte à payer plus cher, mais qui dure dans le temps. L’achat de vêtements ou d’une décoration qui se veut intemporel est très Lagom.

L’achat local est beaucoup plus encouragé, car il décourage à la surconsommation. Au contraire, la modération à bien meilleur goût. Si l’on possède quelque chose et qu’il est fonctionnel, on le garde. Si l’objet brise, on le répare si possible. On en veut plus, pour x rations, on le donne à quelqu’un qui en a besoin ou à un organisme. Mais on ne jette rien de ce qui est peut-être utile.

En fait, consommer Lagom c’est aussi trouver un équilibre entre ses envies et ses besoins. C’est aussi choisir de prendre quelque chose qui a un prix moyen. Pas le plus dispendieux, pas le plus cheap.

Être Lagom, oui, mais comment ?

Comme il a été dit, être Lagom, c’est un art de vivre. C’est entré dans une norme sociale qui n’exclut personne. Du moins, en Suède. En gros, le Lagom est peut-être un cousin lointain du minimaliste.

Habillement

Par rapport à l’habillement, le Suédois va favoriser des vêtements neutres. Qui perdure dans le temps. Personnellement, je suis en partie d’accord avec l’idée. Je ne vois pas l’intérêt de posséder quelque chose d’identique aux voisins. Mes choix vestimentaires me permettent d’exprimer mon identité. Par contre, je possède les mêmes vêtements depuis des années.

Cosmétiques

Oui, dans la culture suédoise, on se maquille. Mais on ne perd pas de temps avec ça. Homme ou femme, on prend soin de notre peau. Ce qui inclut de ne pas la surcharger de produits qui peuvent lui être néfastes. Un teint naturel est même encouragé. Donc, les femmes se maquillent modérément. Elle peut cacher certaines imperfections, mais laisse paraître sa beauté naturelle.

Décoration

Un peu comme au Danemark (vous pouvez relire deux textes sur le sujet ici) la décoration en Suède est importante. Le minimalisme est important. En fait, la maison est un endroit qui doit respirer. Donc, organiser de manière optimale sans trop être chargé. On ne garde qu’à porter de main ce qui est utile.

Loisirs et vacances

Les vacances doivent obligatoirement se passer près de la nature. D’ailleurs, les Suédois peuvent aller où ils veulent quand ils le veulent. Sauf sur les propriétés privées. Il est possible de cueillir des fruits ou des champignons s’ils sont en pleine forêt. Sans nuire à qui se soit.

Les Suédois possèdent aussi une résidence secondaire. Mais, celle qui ressemble à une cabane dans le fond d’un bois où il y a peu de commodités. Pas certaines que beaucoup de gens aimeraient ça. Mais en Suède, c’est très Lagom.

Gastronomie

Les Suédois aiment cuisiner ensemble. Comme dans beaucoup de culture, la cuisine est un lieu important dans la maison. Lorsque des amis viennent prendre un repas, ils vont automatiquement dans la cuisine pour aider regarder la personne qui reçoit cuisiner. Il y a d’ailleurs un décorum qui entoure les réceptions à la maison.

Tout comme l’heure de la collation. En Suède, on appelle cela le fika. C’est beaucoup plus que la pause-café habituelle que l’on prend en après-midi.  C’est un moment où l’on s’assoit entre amis, entre collègues, en famille, C’est un moment propice à la discussion et à l’échange. Et il y a un moment précis pour procéder : 16 heures.

Travail

Si vous avez de nouveaux contacts avec des Suédois dans un cadre professionnel, cette partie est importante.

En Suède, il n’y a pas de hiérarchie au travail. Tout le monde s’équivaut et à quelque chose à apporter à l’entreprise. Qu’importe le poste. Ainsi la communication est plus spontanée et directe. On peut donc faire ouvertement de reproche à son patron sans que celui-ci le prenne mal.

Aussi la famille importante. Si un enfant est malade, le télé travail est encouragé. Et il n’y a aucun problème à quitter le travail avant l’heure si on doit aller chez le dentiste avec le petit dernier. Ou à assister au spectacle de ballet de la plus vieille.   

Le Lagom en résumé

Bref, comme vous pouvez le voir, vivre à la suédoise est un juste équilibre dans toutes les sphères de la vie. Je ne dis pas que cela est parfait comme mode de vie. Par contre, il est inspirant.

Vous voulez lire davantage sur le sujet, voici le lien des Libraires indépendants pour l’acheter.

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.