Publié dans Journée internationale

La journée mondiale du Topless, vraiment ?

Aujourd’hui, 26 août, il y a deux journées mondiales. Je sais que selon les cultures, ces journées peuvent être contestées. De quelles journées mondiales je parle ? Premièrement, de la journée mondiale Topless. Deuxièmement, la journée mondiale du chien.

Je concède, il n’y a rien, en apparence, qui unit ces journées mondiales. Sauf, comme je vous ai dit, la perception culturelle sur les sujets. Mais aujourd’hui, je me consacre sur la journée mondiale du Topless.

La journée mondiale Topless

Comme son nom l’indique, c’est une journée dans l’année peuvent se promener les seins nus. Hey oui! Évidemment, elle n’est pas fêtée partout. Malgré son anglophone et son origine américaine, elle ne semble pas célébrée dans le monde anglo-saxon. Dans d’autres régions du monde aussi. Sans être sûre à 100%, je suis certaine que dans les pays arabo-musulmans, ce n’est pas une journée super importante.

L’origine de la journée du Topless

L’origine de cette journée semble être américaine. Aux États-Unis, le 26 août est la journée dédiée à l’égalité des femmes. Une association des droits des femmes a choisi cette date pour commémorer l’égalité entre les femmes et les hommes. Par contre, elle est toujours célébrée le dimanche le plus proche du 26 août. Donc, hier pour l’année 2019.

Où célébrer ?

Je ne sais pas depuis combien de temps cette journée est célébrée. Par contre, comme mentionnés, très peu d’endroits le font. Ce sont surtout les États-Unis qui le font. Elle est censurée à quelques endroits. En Europe, seule l’Allemagne le fait. Et ce n’est pas la capitale. En France, il semble y avoir eu quelque chose de prévu à Paris et à Lyon. Mais ç’a été censuré.

Les célébrations se font majoritairement en Amérique. Plus particulièrement, les États-Unis. Mais deux endroits au Canada ont prévu des activités. Montréal, au pied du Mont-Royal et à Whistler, en Colombie-Britannique.

Chez nos voisins du sud, seulement 3 endroits font des fêtes. Au Colorado, à New York et l’autre endroit, je ne connais pas. Celles de la Californie et de la Floride.

Il y avait même une activité de prévue en Colombie, mais elle a été censurée aussi.

Pourquoi ne pas célébrer le Topless partout ?

J’y vais selon ma perception. D’une part, parce que la pudeur existe dans beaucoup de cultures. Même en occident. Pourtant, dans d’autres cultures, le fait de se dénuder la poitrine pour une femme, c’est normal.

Par exemple, au Canada, il est possible, en 2019, de se promener les seins nus. Les propriétaires des parcs aquatiques Calypso et du Village Vacances Valcartier ont récemment permis aux femmes de se baigner les seins nus. En Ontario, il est possible d’être seins nus dans certaines circonstances. Plusieurs autres endroits le permettent aussi.

Ce que je comprends aussi, c’est que le contrôle du corps de la femme restera toujours un sujet délicat. Autant on ne veut pas la voir trop habillée, comme c’est le cas avec les femmes musulmanes, autant on ne veut pas la voir nue. Dans un cas comme dans l’autre, les hommes décident de que les femmes doivent faire.

Ce que j’en pense du Topless ?

Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de se promener seins nus sur la place publique. Pour moi, ça relève de l’intimité. Mais aussi du respect de soi et des autres. Je ne dis pas qu’il faut bannir les endroits où les naturistes vont. Seulement, je n’ai pas envie d’aller faire mon épicerie et de voir quelqu’un à moitié nu tâter les fruits qu’il veut choisir. Que cette personne soit femme ou homme.  

Je ne dis pas que ce n’est pas une expérience à vivre, non plus. Je l’ai fait il y a belle lurette, bien avant d’être musulmane. Mais dans un endroit spécifique pour le faire. Et non, je n’ai jamais eu envie de le refaire. Pourquoi ? Parce que je ne vois pas l’intérêt de me promener continuellement les seins nus devant les gens.

Ma poitrine n’appartient qu’à moi. Même si je partage ma vie avec quelqu’un, je ne lui monterais constamment non plus.  Question de respect

Pour en connaître plus

Sur le site Gotopless, il y a une ligne du temps qui explique l’évolution du topless féminin dans le temps. Si vous êtes intéressés par le sujet, allez visiter le site. Par contre, il est en anglais.

Et vous, dans votre culture, les seins nus, c’est vu comment ?

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.