Publié dans Journée internationale

L’Afrique et sa journée mondiale : c’est le 25 mai que ça se passe !

Ah l’Afrique ! Continent qui à la fois fait rêver et suscite la pitié. C’est aussi un continent qui a une histoire vraiment impressionnante et une diversité très riche. L’Afrique se divise en deux grandes régions : l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Demain, vendredi, c’est la journée mondiale de l’Afrique. C’est donc un moment idéal pour parler de ce continent qui est considéré, par certaines personnes, comme le berceau de l’humanité.

L’Afrique, lieu de naissance de l’humanité ?

En fait, du point de vue scientifique, de nombreux peuples naquirent dans cette région du globe. Forcément, les langues, les religions et les traditions ont suivi le rythme. Lorsqu’il est question d’évolution de l’être humain, le nom de Darwin revient souvent. Sa théorie parle principalement de sélection naturelle. Les espèces vulnérables périssent alors que les éléments forts survivent dans le temps. Mais dans cette théorie, un élément manque : celui du chaînon manquant ! Ce qui est opposé à ce que pensent les créationnistes. Pour ces derniers, l’histoire est tout autre. Pour les religions monothéismes, Adam et Ève sont les premiers humains sur terre. Tous les humains actuellement sur la planète descendent d’eux. Donc, selon ce que l’on croit, l’histoire de l’humanité diffère légèrement. Ainsi, soit l’homme tire son origine d’un élément absent de ce monde ou bien il a été créé par Dieu au paradis et descendu par la suite sur terre.

L’Afrique et le colonialisme

À une époque bien lointaine, il n’y avait aucune frontière. Le continent formait donc qu’un seul pays dans lequel les peuples circulaient librement. Mais bon, les Européens avaient la fâcheuse habitude de vouloir coloniser plusieurs continents. Alors, pourquoi ne pas le faire avec l’Afrique ? En ce qui concerne ce continent, il y a plusieurs raisons que l’on peut dénombrer. Il y a l’économie, la politique, l’idéologie, la volonté d’agrandir le territoire, les pressions sociales ou voir même une manière de déporter des gens considérer comme nuisibles. Le dernier point ressemble à ce qu’a connu le Québec avec les Filles du Roi. Pour ce qui est de l’Afrique, les pays européens se sont divisé le continent en une cinquantaine de pays. Ces pays sont l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, l’Italie, le Portugal et le Royaume-Uni. Un seul État fait exception : le Libéria.

L’Afrique et l’esclavagiste

 

Depuis l’Antiquité, l’Afrique est victime de l’esclavagiste. Il y a eu de nombreux enlèvements et de déportations, notamment vers l’Amérique. Certaines routes, terrestre ou maritime, font en sorte que le trafic humain est en quelque sorte simplifié. On pense entre autres à la route entre l’Irak et le Maroc. Les mers et océans sont aussi une voie très prisée pour l’exportation des esclaves vers d’autres continents, comme l’Amérique, l’Europe ou l’Asie. On pense à tort que l’esclavagiste n’existe pas en Afrique. Pourtant, plusieurs régions africaines ont marqué l’histoire de l’esclavagiste. Au nord de l’Afrique, le Maghreb, la Mauritanie et l’Égypte ont marqué le coup. Sinon, des secteurs comme l’Afrique de l’Ouest et de l’Est.

L’Afrique et ses croyances

En Afrique, en raison des différentes migrations et colonisations, il y a désormais de nombreuses religions en Afrique. L’Afrique du Nord est majoritairement musulmane. Mais plus on se dirige vers l’Afrique du Sud, le Christianisme l’emporte. Il faut aussi compter bon nombre de religions traditionnelles. De ce nombre, il y a l’animisme qui est important. Beaucoup de peuples africains adorent les esprits et croient en la présence de leurs ancêtres. Par contre, la croyance en un Dieu existe. La manière de le nommer diffère d’une communauté à l’autre. Pourquoi croire plus aux esprits qu’à Dieu ? Pour eux, bien qu’il existe, il y a une énorme distance entre Dieu est eux. Les esprits et les ancêtres sont beaucoup plus proches, donc facile d’accès. Et beaucoup de ces religions ont des rites initiatiques qui se vivent dans le temps. Cela influence les relations sociales.

Les richesses de l’Afrique

L’histoire de l’Afrique fait en sorte qu’on a l’impression que tout va mal dans cette région. Mais est-ce vraiment le cas ? Non ! Il s’agit d’un continent où il y a énormément de richesses minières. On y trouve notamment on y trouve 7,6% des réserves mondiales de pétrole, 7,5% de celles de gaz naturel, 40% des réserves aurifères et environ 85% du chrome et du platine. Étant un très grand continent, il y a une diversité tant en matière de culture, de langue, de gastronomie, de végétations et j’en passe. L’Afrique est un continent plein de potentiel. Par contre, les grandes entreprises occidentales exploitent beaucoup certaines richesses au détriment des Africains. En effet, de nombreux jeunes sont touchés par le chômage. L’accessibilité à l’emploi est conditionnée par l’ethnie, l’âge, le sexe ou l’éducation. Mais certains pays arrivent à se démarquer en raison du tourisme.

L’Afrique en deux visions

Il est vrai que dans les médias, on nous démontre que l’Afrique est un continent pauvre où la misère est très présente. Les médias présentent moins le côté positif de l’Afrique. Là où les gens ont des initiatives et des projets qui réussissent. Le succès des idées est relatif selon l’endroit où l’on se trouve. Ce qui peut sembler petit pour nous en Occident n’a pas le même impact pour les communautés africaines. Et encore là, cet impact n’est pas le même si on est en centre urbain ou en région éloignée. Bref, l’Afrique change graduellement et pour le mieux.

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.