Publié dans Intervention, médiation interculturelle

L’intervention interculturelle : pistes de réflexion

Je vous parle souvent des interventions interculturelle à faire avec les familles issues de l’immigration. Il faut dire que dans les derniers mois, j’ai travaillé principalement dans ce contexte. Pour poursuivre dans cette même veine, je vous présente une partie du Document synthèse Enjeux soulevés lors du colloque social sur l’adaptation des pratiques d’intervention auprès des familles maghrébines au Québec. Les propos qui y sont présents ont été entendus lors du Colloque social 2017 de l’Association Racines. Il se peut qu’il y ait des redondances avec des textes déjà publiés. Si c’est le cas, je m’en excuse, sinon, prenez-le comme un rappel 😊

L’interaction entre les institutions et les familles immigrantes

Quand on pense à l’intervention interculturelle, on pense forcément à l’interaction entre les institutions, les intervenants et les familles

Reflet de la société et l’intervention interculturelle

Pour Cécile Rousseau, les différentes institutions québécoises sont le reflet de notre société. C’est-à-dire que les discours polarisants tenus dans la société sont identiques à ceux que tiennent les intervenants de la DPJ, par exemple. Notamment ceux qui concernent les immigrants. Le pouvoir des institutions va avec les responsabilités qui leur sont conférées. Il est donc normal pour ces institutions de se questionner sur leur travail auprès de leur clientèle, car cela a un impact direct sur la société.

Rapport de pouvoir et l’intervention interculturelle

Pour Ghayda Hassan, le fait d’appartenir à une institution, l’intervenant a un rapport de pouvoir par rapport à sa clientèle. Elle donne en exemple le cas d’une famille où la jeune fille fut placée en famille d’accueil par la DPJ. Dans ce cas en particulier, le contexte culturel n’a pas été pris en compte lors de l’évaluation faite par l’intervenant. La dynamique de pouvoir non plus. En fait, Hassan qualifie ce placement comme étant une violence envers la famille et l’enfant. Cet acte disqualifie aussi les parents dans leurs capacités parentales, mais a eu un impact sur la fille. Sa santé mentale s’est détériorée et elle a eu des idées suicidaires.

Violence structurelle et l’intervention interculturelle

Hassan continu son idée avec le fait qu’il y a de la violence structurelle envers les familles immigrantes. En fait, c’est lorsque des lois sont appliquées sans qu’il y ait une sensibilité culturelle qui est ressentie par ceux qui les décident. Le mieux à faire est de sensibiliser les intervenants aux réalités culturelles qu’ils peuvent être confrontés.

L’intervention  interculturelle avec les familles immigrantes : entre adoptions et continuité

Voici quelques pistes de réflexion sur le sujet.

L’approche interculturelle

Cette approche est essentielle dans l’adaptation des pratiques d’intervention auprès des familles immigrantes. Dr Amon Jacov Suissa mentionne qu’il n’est pas nécessaire de connaître la culture de l’autre pour intervenir auprès de lui. Les identités étant multiples, il est possible de créer un lien social entre les deux parties. Le fait d’avoir des points communs avec les familles avec lesquels l’intervenant intervient peut aider à entrer en contact avec elles.

Les compétences en intervention interculturelle

La posture d’écoute et d’ouverture de la part de l’intervenant est importante, car elle permet d’aller chercher les codes culturels de la personne en face de lui. Autres compétences interculturelles importantes à avoir, selon Rachida Azdouz, c’est le mélange entre le savoir, le savoir-faire et le savoir-être.

« Le vivre ensemble est une combinaison de savoir (connaissance mutuelle) de savoir-être (reconnaissance mutuelle) et de savoir-faire (négociation, médiation et délibération). »

Hassan rappelle que la réalité du Québec fait en sorte qu’il accueille des minorités tout en étant une minorité et que plusieurs crises sociales marquent son histoire.

La personne et ses proches au cœur de l’intervention interculturelle

Plusieurs panélistes mentionnent qu’il est important de recueillir le récit de vie des personnes immigrantes. Cela permet d’être plus près de leurs besoins. Dr Suissa mentionne l’importance des liens sociaux et du soutien des proches. Cela fait en sorte que l’intervention réussit à 70% et 85%. La manière dont les gens se racontent à son importance, car il s’agit d’êtres humains remplis d’histoires et de projets. Donc, il est aussi nécessaire de se concentrer sur les compétences en plus de la problématique et de l’appartenance culturelle.

Fanny St-Martin et Kaoutar Assalih, du CIUSS Centre-Sud-Ile-de-Montréal, parlent de l’importance de comprendre les histoires familiales, dont la migration. Cela permet d’adapter l’intervention à leur réalité.

D’abord ne pas nuire

Lorsque l’on intervient auprès des familles immigrantes, il est important de se questionner sur les gains et les conséquences de l’intervention. Cela inclut les stratégies pour s’en sortir. Ne pas oublier que l’impact des interventions est important. Hassan propose qu’elles fassent partie de plan d’intervention. Ainsi que l’accompagnement qui en découle.

Les conditions nécessaires pour des interventions interculturelles réussies

Rousseau propose que les intervenants utilisent l’intersectionnalité, en raison des identités multiples des êtres humains. Cela permet aussi d’accueillir l’imperfection lors d’intervention. Cela permet de reconnaître les forces et les faiblesses des gens, de comprendre les non-dits. Le fait de tout mettre ensemble permet d’assurer la sécurité culturelle des familles, selon Hassan.

En bref, les interventions interculturelles …

Ces points sont importants pour bien réaliser une intervention auprès des familles, mais aussi de tout individu. En tant qu’intervenant, il est donc primordial de se remettre en question et savoir se réinventer dans notre démarche.

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.