Des préjugés, en avez-vous?

Saviez-vous qu’hier, c’était la journée mondiale de la barbe ? J’ai appris ça récemment. Alors j’espère que les barbus qui me lisent ont passé une belle journée à s’occuper de leur pilosité faciale ! Mon mari, quant à lui, a bien ri quand je lui ai dit ça, il y a quelques jours. Et il ne s’est pas occupé de sa barbe, je vous le confirme. Lui, fait ça tous les vendredis avant d’aller à la mosquée.

Je ne dois pas être la seule à le remarquer que la barbe a plusieurs interprétations selon la personne qui la porte. Si c’est un artiste, un hipster ou un bûcheron, il y a un petit côté sexy qui est présent. Si c’est un musulman, forcément, c’est le vilain dans l’histoire. Et si une femme a une pilosité un peu plus forte, c’est l’horreur ! (Oui, les femmes peuvent avoir du poil au visage, certaines assument, la majorité l’enlève).

Mais qu’importe la culture, la barbe peut-être synonyme de virilité. Et si elle est bien entretenue, elle fait paraître l’homme vraiment beau. Par contre, comme mentionné plus haut, tout dépend qui la porte, il peut y avoir des préjugés. Si vous avez un teint un peu basané, messieurs, il se peut qu’on vous traite de terroriste. On m’a déjà présenté un Marocain en disant de lui qu’il n’était pas terroriste parce qu’il ne portait pas de barbe. C’est sa sœur qui me parlait, une femme musulmane qui, techniquement, sait que la barbe est fortement recommandée, voire obligatoire, pour l’homme musulman.

Itnan_Fi_Wahed_Portrait_Mohamed_AREJDAL_Maroc_2009.jpg

« Itnan Fi Wahed » – Portrait – © Mohamed AREJDAL – Maroc 2009

Lorsque j’ai fait de la recherche sur la barbe et les préjugés, je suis tombé sur un site (échos communication) qui explique les grandes lignes du processus entre la catégorisation et la discrimination. Il est normal pour le cerveau de classifier les choses, c’est dans sa nature. Mais en raison de notre éducation et notre environnement, nous développons des croyances qui s’appliquent à tout un groupe sans distinction individuelle. C’est là que nous pouvons tomber dans les préjugés en portant un jugement sur cette croyance que nous pensons comme étant fondée. Ce qui provoque de la discrimination. Souvent, cela est dû à un manque de connaissances, mais les répercussions sur les gens qui vivent cette discrimination sont immenses.

En raison de ces préjugés et cette discrimination, qu’importe ce sur quoi elle se porte, fait en sorte que la personne qui la subit se remet en question. Suis-je assez compétente ? Qu’est que j’ai fait de pas correcte? Suis-je à la bonne place ? Est-ce que je retourne au pays ? Comment je fais faire vivre ma famille ?

Lorsque vous croisez quelqu’un envers qui vous avez des préjugés, prenez le temps de vous questionner sur la raison de ce jugement. Je ne le répéterais jamais assez, aller vers l’autre pour le connaître, pour apprendre sur ce qui le motive et le maintien en vie. Si ça se trouve, cette personne vous enseignera ce qu’il y a de plus beau. Si ça se trouve, elle sera votre complément au travail, celle qui vous ouvrira des portes vers un autre univers. La curiosité intellectuelle est ce qui permet d’abattre les préjugés que l’on peut avoir sur un groupe de personnes. Il faut juste avoir l’audace de foncer et de sortir des sentiers battus.

Bonne chance!

 

Publicités

Laisser un commentaire