LE COLONIALISME, ENCORE PRÉSENT AUJOURD’HUI ?

Depuis plusieurs années, on entend parler du conflit israélo-palestinien. Il s’agit beaucoup plus qu’une simple guerre de religion, car il s’agit de colonialisme. Oui, malheureusement, ça existe encore ! Et ça fait des années que ça existe ! Les Amériques et l’Afrique l’ont été par le passé et en paient encore le prix. Mais qu’est-ce que le colonialisme ?

Il s’agit d’une idéologie européenne qui explique le fait que les terres d’un État sont profitables uniquement pour le peuple colonisateur et non à ceux qui en sont propriétaires. Ces derniers n’ont plus accès au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, aussi appelé droit à l’autodétermination. Ce droit est inscrit dans la Chartes des Nations unies depuis 1945. On peut donc comprendre que les peuples colonisés ne sont pas autonomes et souverains au sein même de leurs pays. On parle aussi d’impérialisme ou de tiers-mondiste. Dans le Monde diplomatique, René Gendarme mentionne, dans Du colonialisme au néo-colonialisme, qu’il s’agit d’un mot complexe à définir. Il peut signifier une domination, une ségrégation, l’inégalité ou l’oppression économique.

On va sans dire que l’immigration a toujours existé.  Par contre il y a une différence entre cette dernière en s’accommodant de ce qu’il y a et l’imposition d’un pouvoir sur les natifs. Il y a d’énormes conséquences à la colonisation qu’elles soient humaines, culturelles, économiques, écologiques ou sanitaires. À un moment ou à un autre de l’Histoire, les peuples se sont succédé dans les statuts de colonisés ou de colonisateurs, mais depuis des siècles, les Européens mènent le bal en ayant colonisé l’Afrique et les trois Amériques. En Afrique, les différents pays colonisateurs se sont divisé le contient au complet en une cinquantaine de pays. On peut penser, entre autres, à Tintin au Congo.

arton1154-400x417

Tintin au Congo Source : L’affaire Guerlain, symptome du neo-colonialisme négrophobe

  Le Congo, comme plusieurs pays d’Afrique, s’est vu imposer des frontières et un pays européen qui les domine lors d’une compétition entre six puissances : la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, la Belgique et l’Espagne. Le partage de l’Afrique s’est étalé de 1880 à la Première Guerre mondiale, mais les grandes lignes se sont dessinées lors de la conférence de Berlin en 1884-1885. Certains pays africains portent encore les marques de cette époque malgré l’acquisition de leur indépendance.  Tiken Jah Fakoly en parle énormément dans ses chansons, dont Plus rien ne m’étonne.

En Amérique aussi on a connu la colonisation. Au Québec, la première vague était Française. La Grande-Bretagne est venue par la suite. Une grande partie de notre histoire est marquée non seulement par la guerre entre les deux pays pour posséder nos terres, mais par ce que les colons Français ont fait subir aux autochtones. Encore aujourd’hui, les Premières Nations ont des répercussions de cette époque. Il y a peu de temps encore, elles étaient toujours victimes de discriminations postcoloniales. Aussi, la guerre entre les Français et les Anglais se fait encore sentir au Québec, mais sous l’angle identitaire.

Comme mentionné au début, le colonialisme existe toujours. Je vous ai donné des exemples très connus, notamment le conflit israélo-palestinien. Cela dure depuis 1948, au moment où Israël devient un État suite à un vote de l’ONU et qu’une vague d’immigration juive arrive dans le secteur. Le conflit est extrêmement profond et complexe pour en parler ici, mais il est clair qu’il s’agit de colonialisme, car l’oppression juive se fait se sentir sur les Palestiniens de la même manière que les Européens, à une certaine époque, ont eu un pouvoir sur de nombreux pays dans le monde.

ob_9fe747_carte-israel-palestine-2015

La Palestine versus Israël Source: Parti communiste Français

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.