Publié dans culture, Définition, Identité

Définition de la culture : un topo

Ah la culture ! Quel mot vague et fourre-tout. En effet, on parle autant d’agriculture, de l’état d’une nation, d’un peuple, d’une entreprise, etc. C’est très large. Ça englobe aussi l’histoire, le patrimoine, l’art, la nourriture et bien plus. Voici, un survol de la définition de la culture dans le sens qui a été le plus utilisé depuis la création du blogue : l’aspect intellectuel.

La culture selon…

Sur le site de la Confédération Suisse, l’UNESCO décrit la culture comme un ensemble de traits qui la définisse. Cela comprend autant l’aspect spirituel, matériel, intellectuel ou affectif. En résumé, tout ce qui caractérise un groupe social. Il est possible de penser aux arts, aux différents modes de vie, de pratiques de valeurs, de traditions, de croyances, ainsi que les droits fondamentaux.

Dans la Déclaration de Mexico sur les politiques culturelles, elle fait partie de l’identité de chaque individu, de chaque peuple. La reconnaissance du passé et du présent est importante pour la création et l’épanouissement des peuples. Les traits culturels sont issus de l’inconscient.  Ce qui permet à la culture de chaque peuple de perdurer dans le temps tout en donnant un sens aux changements qui s’opèrent dans leur société. L’un des buts de la culture est la cohésion sociale du groupe.

 Le patrimoine culturel

Aussi, la culture fait partie du patrimoine commun de l’humanité. L’interaction entre les différentes cultures est donc nécessaire. Cette interaction permet aux cultures de se renouveler grâce aux dialogues, aux échanges et aux différentes expériences des gens. La communauté internationale doit donc veiller à ce que ces différentes cultures restent bien vivantes.

Les dimensions culturelles

Mais la culture est aussi présente dans différentes dimensions. Comme le développement, la démocratie, le patrimoine, les arts, l’éducation, etc. Pour Fons Trompenaars, la culture comprend sept dimensions à considérer. En premier lieu, une question est à se poser. Comment se définit la culture d’une société ? Favorise-t-elle l’universalisme ou le particularisme ? Est-elle individuelle ou collective ? Est-ce qu’elle se positionne pour la neutralité ou est plus affectueuse ? Le degré d’engagement, le statut, le temps et l’environnement sont aussi importants à considérer.

Geert Hofstede, pour sa part, considère initialement 4 points pour définir la culture. Il est possible d’observer, entre autres, une distance hiérarchique, une approche communautaire/individuelle ou en fonction du sexe, la relation avec l’incertitude. À la suite de recherches menées par Michael Harris Bond et Michael Minkoy, deux dimensions sont apparues en 2010 : la relation au temps et la notion de plaisir. Et c’est vrai ! Par exemple, entre converties, on parle souvent de l’heure arabe. Pourquoi ? Parce que quand ils nous donnent une heure pour un rendez-vous, ils sont souvent en retard. Pas seulement de 5 minutes. Ça peut être 1 heure ou 2. Alors qu’en Amérique, on essaie d’être le plus à l’heure possible.

En bref…

Bref la culture est quelque chose qui se reflète dans plusieurs aspects de la vie. Actuellement, dans mon cours sur la religion dans l’espace public, la professeure nous parle souvent de la culture. En fait, la culture est un argument pour justifier certains comportements. Par exemple, on dit que cela fait partie du patrimoine, des valeurs du pays. Au Québec, le débat entourant le crucifix de l’Assemblée nationale est un bel exemple.

Et vous, votre définition de la culture ? Qu’est-ce qui définit la votre ?

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.