Publié dans Réflexion

La voie du Jedi : une religion ou non?

La semaine dernière, j’ai remis mon premier travail. Le sujet était sur la Voie du Jedi. On en avait parlé dans mon premier cours d’introduction à l’étude du religieux.  Je ne connaissais pas cette voie spirituelle là avant le cours. J’avoue qu’en lisant le texte, je riais. Par contre, la professeure nous a proposé un exercice qui comprenait 4 questions. J’avais compris qu’il fallait écrire entre 300 et 400 mots pour chaque réponse. Mais non! il fallait faire un texte de 400 mots en tout. Je vous jure, ce n’est rien pour un travail universitaire. Dans ce cours, il y a de futurs enseignants en éthique et culture religieuse. Ce qu’ils me disait, c’est que c’est le genre de travail qu’ils demandent à des jeunes de secondaire 4 et 5. Alors, c’est un travail extrêmement facile quand on est doctorat.

Par contre, comme j’étais partie pour faire 400 mots par question (16000 au total), j’ai dû travailler mon texte pour le réduire à l’essentiel. Voici le résultat!

Ma définition de la religion

Comme paraphrasait Grondin, on sait tous ce qu’est la religion. Mais elle reste difficile à décrire. En somme, c’est un ensemble de croyances et de pratiques qui se vit en groupe. Elle est codifiée.

La religion se définit de deux façons. Elle est substantive ou fonctionnaliste. Je rajouterais même parfois un mélange des deux. Pour qu’elle soit substantive, Taylor nous dit qu’elle est une « croyance en des êtres spirituels. » Le côté fonctionnaliste se base davantage sur les faits du culte. Pour Weber, la religion donne un sens aux problèmes que les gens vivent. Durkheim mentionne plutôt qu’elle les réunit autour de ce qu’ils croient sacré.

La voie du Jedi : définition d’une religion ?

Pour moi, la Voie du Jedi est une philosophie de vie. Le témoignage de Viswha Jay me le dit. Mais aussi en raison d’une phrase : « si suffisamment de personnes se déclaraient officiellement Jedi, le Jediisme serait reconnu comme religion. » Donc, on a qu’à se prononcer Jedi pour l’être. On n’a rien faire de plus. Aussi, le Jediisme se vit seul. Les fidèles se réunissent sur internet. Il n’y a plus de lieu de culte, une absence de rituels et aucun livre sacré. Mais un guide qui dirige les Jedi. Par contre, Micheal Keaby mentionne que la vie est un voyage. Concept inspiré par l’anthropologue Joseph Campbell. Les films en sont le reflet.

Aussi, Keady s’est intéressé à la Voie Jedi grâce aux études qu’il a faites. Pour lui, il s’agit d’abord d’une progression personnelle qui se complète avec l’aide qu’il offre aux autres. En effet, il y a un partage de valeurs communes. Comme le respect, l’entraide et la tolérance, qui se trouve au cœur de la Voie du Jedi.

La voie du Jedi : pourquoi y adhérer ?

Les gens adhèrent à un courant parce qu’ils ressentent le besoin de s’attacher à quelque chose de plus grand qu’eux. Et ils doivent y trouver des réponses. Aussi la religion est intrinsèque et se verbalise toujours. Comme il s’agit d’une nouveauté, la Voie du Jedi s’exprime contre les cultes traditionnels. C’est peut-être une manière de s’en moquer ou de protester. Mais reste que malgré tout, la présence des valeurs universelles se fait sentir dans leurs propos. Voir même certains gestes ou comportements.

 

Bref, j’ai eu du plaisir malgré tout à lire sur le sujet. Mais j’aimerais savoir pour vous qu’est-ce qu’une religion ? La voie du Jedi entre-t-elle dans cette définition ?

Et si vous voulez approfondir le sujet, vous trouverez beaucoup de site qui en parle. C’est assez impressionnants.