Publié dans Journée internationale

Le bien-être, le cherchez-vous ?

Cette fin de semaine, aura lieu la journée mondiale du bien-être. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Bonne question et les bonnes réponses sont variées. Cette journée existe en Turquie depuis 2012 et est maintenant « célébré » un peu partout dans le monde. Certains semblent déplorer le fait qu’il y ait un côté commercial, mais comme je viens de découvrir cette journée spécifique au bien-être, je ne peux pas me prononcer. Je crois quand même qu’il est important d’en parler. Car, avouez-le, on a tendance à s’oublier et on évite de se questionner sur ce que l’on vit. Surtout les femmes !

Un jour peut changer toute votre vie pour le bien-être

Le thème de 2018 pour la journée mondiale du bien-être est « Un jour peut changer toute votre vie ». Ce qui n’est pas faux. La journée où l’on prend conscience que notre bien-être est possiblement malade, on prend tout un coup. On cherche à trouver la solution parfaite pour trouver l’équilibre dans notre vie. Le petit plus qui nous rend heureux. Ce fameux jour où tout peut changer, cette prise de conscience, il est différent pour tout le monde. Ça peut être une maladie, une naissance, un choc émotif… bref, tout ce qui fait que l’on s’arrête un moment et qu’on a un instant de lucidité sur notre vie. Par contre, pour certaines personnes, cette prise de conscience est inexistante. L’entourage a beau lui envoyer des messages clairs, le déclic ne se fait pas.

Le bien-être, est-ce un luxe ?

Pour Belgin Aksoy Berkin, l’initiatrice de cette journée, non le bien-être n’est pas un luxe, mais un droit. Je suis d’accord avec cette affirmation. Si l’on n’est pas bien avec soi-même, comment l’être avec d’autres personnes ? Souvent, on croit l’être, mais est-ce le cas ? Pas toujours. En fait, le bien-être est une sensation plaisante vécue lorsque nos différents besoins sont satisfaits. Ce qui fait donc que la personne n’a aucun souci. Par contre, je suis moins d’accords lorsque je lis que la situation matérielle permet de satisfaire les besoins de l’existence. Est-ce que tous les milliardaires du monde sont heureux ? Est-ce que tous les pauvres sont malheureux ? Je ne crois pas que l’argent aide se protéger du malheur. Lorsqu’il y a une épreuve, arrive à quelqu’un, c’est qu’elle doit arriver. La manière de s’en sortir peut varier d’une personne à l’autre. Les possessions personnelles ne garantissent pas le bien-être de quelqu’un.

Comment définir le bien-être ?

(c) Pixabay Geralt

En fait, le bien-être est un équilibre entre notre corps et notre esprit. Vous connaissez sûrement l’adage un esprit sain dans un corps sain ? En gros, c’est de prendre du temps pour soi pour méditer ou bouger en faisant une activité que l’on aime. Lors de la journée mondiale du bien-être, plusieurs activités sont proposées gratuitement pour conscientiser les gens à prendre soin d’eux. Il existe même un manifeste en sept points qui peut nous guider vers une meilleure qualité de vie.

  1. Marchez pendant une heure
  2. Buvez plus d’eau
  3. N’utilisez pas de bouteille en plastique
  4. Mangez sainement
  5. Faites une bonne action
  6. Dînez en famille avec vos proches
  7. Dormez à 22 heures.

 

Je ne sais pas si vous les réaliser tous, mais pas moi… Et honnêtement, certains points ne font pas partie de mon objectif bien-être… Je vous invite à trouver les vôtres.

La notion de bien-être, est-ce que c’est la même chose pour tous ?

(c) Pixabay nnoeki

Comme je l’ai dit plus haut, il n’y a pas de bonne réponse. Tout comme il n’y a pas personne qui trouve cet équilibre de la même manière que son voisin. On est tous des êtres humains différents, donc le bien-être des uns, n’est pas le bien-être des autres.  En fait, quelqu’un sera épanoui quand il y a aura une harmonie entre sa santé, sa réussite, son plaisir, sa relation avec lui-même et avec les autres et lorsqu’il se réalisera en tant que personne. Cela fait beaucoup de facteurs, mais ce sont des points à considérer lorsque l’on cherche à être bien dans notre vie. On peut avoir tout l’or du monde et du succès dans ce que l’on fait, si l’on est dans une relation toxique avec quelqu’un de notre entourage ou que notre santé est fragile, il y a un problème. Il faut trouver une solution pour y remédier.

Le bien-être, ne pas se faire avoir

Lorsque l’on cherche le bien-être, il peut être facile de se faire arnaquer. Il y a toujours quelqu’un qui essaie de nous vendre quelque chose qui n’est peut-être pas utile pour nous. Ce n’est pas parce que cela fonctionne pour l’un que cela fonctionne pour l’autre. Il faut prendre le temps de réfléchir à ce qui nous ferait du bien à nous, à notre équilibre. Oui, un séminaire sur le développement personnel peut être utile à cheminer, mais il faut être capable de prendre du recul par rapport à la situation. Et il faut y aller son intérêt. Il y en a qui sont plus actif·ve·s, d’autres créatif·ve·s et d’autres plus intellectuel·le·s. Chacun·e peut donc trouver un moyen qui lui convient pour réfléchir à la réalisation de soi. Certain·e·s sont créatif·ve·s, mais n’utiliseront pas le même type d’expression et c’est très bien ainsi. Il faut juste trouve la méthode qui nous convient.

En conclusion, le bien-être…

… est quelque chose d’essentiel. Le fait de prendre soin de soi quel qu’il soit est un droit fondamental. Quoique, pas toujours évident à cadrer dans un horaire. Cela peut simplement aller courir, lire un livre, prendre un bain, etc. Pas besoin de quelque chose qui coûte cher pour prendre soin de soi et être bien avec soi-même.

 

Et vous, ça ressemble à quoi le bien-être ?

Auteur :

L'autre, celui qui est différent, qui dérange. Nous, qui accueillons ou rejetons. Nos relations, nos perceptions avec l'autre qui vient d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.